Que va-t’-on faire des TRES IMPORTANTES TROUVAILLES ARCHEOLOGIQUES résultant des FOUILLES rue de LA COURTINE à LIMOGES ( Eté 2012)?

NDLRB. Cette analyse figure dans la catégorie »Cellule saint Martial de Limoges » parce que  comme il l’est  dit dans lignes  ci-dessous , les découvetese ffectuées se situent dans le périmêtre de l’Abbaye Saint-Martial  » ensemble religieux  qui fit la gloire de Limoges  sous l’Ancien régime »

Et  d’abord  pourquoi une telle mise en ligne  dans un blog  consacré à la fête  votive de la Saint-Martial -des-Ardents? Cette question qui n’est pas anodine permet de revenir  sur  un  un ensemble religieux  qui fit la gloire de Limoges  sous l’Ancien régime. Malheureusement abordant  les années révolutionnaires dans un état  parfois  fort  dégradé , il  n’avait aucune  chance  de  survivre à la sécularisation et  au dépecage  généralisé des  biens d’Eglise  qu’allaient mettre  en oeuvre les régimes  issus de la révolution française.

Les conditions de la découverte. Lors des travaux de nettoyage d’une parcelle située au n°1 de la rue de la Courtine à Limoges, la découverte d’os humains a été signalée au service régional de l’archéologie. La direction régionale des Affaires Culturelles du Limousin a décidé d’arrêter les travaux et de procéder à un nettoyage « archéologique ». Les vestiges visibles Le terrain se situe pour partie dans l’enceinte de l’abbaye Saint Martial. Les principaux vestiges repérés correspondent à : ● Une vaste zone funéraire caractérisée par plusieurs niveaux d’inhumations, dont de très nombreux sarcophages (le nombre de sépultures est estimé à 200) ; ● Des maçonneries monumentales construites en grand appareil de granite vraisemblablement en réemploi conduisant à les attribuer soit à la fin du Bas Empire, soit au début du Haut Moyen Age (IVe – VIe siècles), qui suggèrent ici la présence d’au moins un mausolée funéraire (même si cette fonction reste à valider) ; ● Une maçonnerie pouvant correspondre à la courtine de l’abbaye, la documentation ancienne faisant en outre état d’une porte et d’une voie. Une fouille d’office Compte tenu de ces éléments, le préfet de région a décidé de mettre en œuvre une fouille d’office, en application de l’article 531-9 du Code du Patrimoine. Après appel d’offres, le bureau d’études Evéha a été retenu pour réaliser la fouille. http://www.limousin.culture.gouv.fr/spip.php?article466 Commentaire 2 & 56 annexés à la pétition à laquelle donne accés le lien suivant:               http://www.petitions24.net/forum/36839/start/7                                                                     8 août 2012                                                                                                                                      Il est certain que l’on ne peut tout garder ce qui est découvert d’ancien au coeur de Limoges mais il est non moins certain que lorsque les vestiges découverts sont d’une telle qualité et qu’ils complètent si bien ceux de la crypte Saint-Martial , auxquels ils pourront , un jour, être reliés par un vaste corridor archéologique, c’est un traitement de choix qui doit leur être réservé. 15 août 2012                                        Sur 1961 signatures au soutien de cette pétition … mais le nombre de  signatures s’accroit régulièrement:                                                          – 41,46 %  proviennent  de Limoges                                                        – 55, 43 %  proviennent  d’autres villes                                                   – 3, 11% ont  sans doute pour origine des pays étrangers Mais en tout  cas , les deux premiers chiffres démontrent à l’évidence  que la demande de sauvegarde de ce qui a providentiellement été découvert rue de la Courtine à Limoges à une assise nationale.                                               En quelques jours, l’intérêt pour la  sauvegarde des vestiges de  ce  qu’il est peut être possible de  baptiser « Bourg monastique Saint -Martial », et que les  érudits veuillent  bien me pardonner mes approximations , a largement  dépassé les frontières de la seule  ville de Limoges.                                                 Vollà qui démontre à l’évidence que le concept – bien que  récent- de Limoges  ville d’art et d’histoire- suscite un vif intérêt . l’occasion nous est maintenant  donnée  de lui donner  un contenu plus attractif encore.

Limoges: compromis pour préserver un « important » mausolée des IVe-Ve siècle

 Un mausolée « de grande importance » des premiers âges chrétiens, mis au jour lors de polémiques fouilles dans le vieux Limoges, va être préservé grâce à un compromis entre un accès au public et un projet commercial privé, ont indiqué les autorités culturell         Entre 200 et 300 sépultures datant du IVe siècle pour les plus anciennes, ont été fouillées depuis mai – les squelettes, sarcophages et tombes en brique ayant été prélevées du site. Son joyau, les vestiges d’un mausolée des IV-Ve siècle, sera préservé dans son intégralité, a indiqué lundi la Direction régionale des Affaires culturelles.

Le mausolée a fait l’objet début août d’une décision ministérielle d’instance de classement en tant que monument historique, dans l’attente d’un classement définitif. Diverses réunions de concertation entre autorités culturelles, la ville de Limoges et le maître d’ouvrage, ont validé ce compromis qui verra le projet du promoteur privé -un magasin de mode et décoration- vouer « entièrement le sous-sol à la conservation des vestiges », a-t-on indiqué de même source.

L’accès, qui faute de classement aurait pu être compromis par le projet de construction d’un magasin Eurodif, sera garanti aux chercheurs et au public sous forme de visites guidées, et sera partiellement visible en permanence.

Les fouilles, entamées en mai après la découverte d’ossements en mars, ont confirmé « une utilisation dense de cet espace funéraire du IVe au IXe siècle ».

Des archéologues, dont Xavier Lhermite, responsable de la fouille pour le cabinet d’archéologie Evéha, avaient reproché aux autorités de « ne pas avoir pris la mesure du vestige mis au jour ».Selon lui, un tel mausolée avec réaménagement, dégagé sur près de 2 m de haut, « est excessivement rare sur le territoire, avec une dizaine d’édifices aussi bien conservés ».

Une pétition pour la préservation du site, lancée par l’association Renaissance du Vieux Limoges, avait recueilli près de 3.000 signatures en moins d’un mois, dont celles d’historiens et archéologues médiévistes de renom.L’un d’eux, Charles Bonnet, avait dans une lettre ouverte qualifié les travaux du site de Limoges, d’une « grande importance pour l’histoire de la ville et pour la connaissance des premiers âges chrétiens ».

http://limoges.ville.orange.fr/actu/region/limoges-compromis-pour-preserver-un-important-mausolee-des-ive-ve-siecle-21151.html

RVL (Renaissance du Vieux Limoges) communique :                                                    Le 30 août 2012.                                                                                                                                 Les décisions qui viennent d’ëtre prise sont les bonnes décisions, car elles permettent la valorisation au profit du plus large public du patrimoine archéologique mis à jour. Faut-il rappeler d’où nous revenons? D’abord absence de prescription de fouilles, puis conservation minimale pour les seuls spécialistes au sein d’un parking! Nous sommes donc très heureux de ce résultat final. Merci donc à tous ceux qui autour de RENAISSANCE DU VIEUX LIMOGES se sont mobilisés spontanément pour que LIMOGES soit digne de son label VILLE D’ART et D’HISTOIRE : les Limougeauds qui ont défendu leur patrimoine, les citoyens extérieurs à notre ville qui ont pris part à cette action par amour du patrimoine, les archéologues, historiens et personnalités de Limoges et d’ailleurs, qui ont apporté le poids de leur autorité; tous en signant les pétitions papier ou internet qui ont regroupé quelques 3000 signatures ont puissamment contribué à ce succés. Commentaire 99 annexé à la pétition à laquelle donne accés le lien suivant:           http://www.petitions24.net/forum/36839/start/7

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article a été publié dans CELLULE SAINT MARTIAL DE LIMOGES et autres lieux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s