P.RL- MIALOT (Michèle).

Présence annoncée aux Rencontres :  2012

Michèle MIALOT, enfant du Berry, est aujourd’hui adoptée par la Touraine depuis 1973. Son enfance a été fortement marquée par le pensionnat. Après avoir abandonné son compagnon de longue date, le volant d’un 38 tonnes, elle embrasse la littérature pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Elle excelle dans le roman, le fantastique, la littérature jeunesse et aussi dans de poignants témoignages.


Bibliographie

Matricule 148 « Les dessous du pensionnat » :  Récit romanesque      

L’introverti : Témoignage                

Au-delà des maux :  Roman                         

Jamais sans mon psy :  Roman                         

Autopsie cérébrale d’une conductrice du bus :      Humour                       

Cavalcade in utérus :                                                    Humour                       

L’appel de l’au-delà :                                                    Fiction                          

Surprise d’un soir :                                                       Erotisme                       

Chipie :                                                                           Nouvelles intimistes

Mystère au château :                                                    Conte fantastique

 Popoff les mémoires d’un teckel :                             Jeunesse                       

Popoff dans la forêt magique :                                   Jeunesse                       

 Popoff et Pacha dans les rues de Tours :                 Jeunesse                       

Popoff et Pacha visitent les châteaux de la Loire : Jeunesse                       

Popoff et Pacha découvrent de beaux villages

en Touraine :                                                                 Jeunesse

Un de ses nonbreux poèmes :

 Ah ! Si j’étais… 

 J’aimerais vous conter de belles histoires                                                                           Dépeindre les roses et les nénuphars                                                                                           Que l’on voie se refermer venant le soir                                                                                     Mais… mais… je ne suis pas Ronsard…

 Je souhaiterais faire de sincères prières                                                                                    Loger tous les prolétaires de la terre                                                                                            Faire le nécessaire pour éviter toutes les guerres                                                                     Mais… mais… je ne suis pas l’Abbé Pierre…

 Je voudrais répandre de divins discours                                                                                  Chanter sur de belles mélodies d’amour                                                                                       Qui, dans votre cœur résonneraient toujours                                                                          Mais… mais… je ne suis pas Aznavour…

 J’apprécierais sculpter d’un seul tour de main                                                                        Ciseler élégamment la ligne d’un sein                                                                                         Tailler avec adresse la courbe des reins                                                                                     Mais…mais… je ne suis pas Rodin…

 Je rêverais d’aquareller une grâce au teint vermeil                                                                  Plongée dans un profond sommeil                                                                                             Allongée sur un divan, couleur pastel                                                                                    Mais… mais… je ne suis pas Raphaël…

 Je ne suis que moi                                                                                                                           Avec mes vers maladroits.                                                                                                         J’aimerais vous dire tout bas                                                                                                       Comme je suis… adoptez-moi…

http://claudecotard.e-monsite.com/pages/le-coup-de-projecteur/michele-mialot-1/

                    

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s